Les Quais, ici ou ailleurs

«Là où les Cultures

s'assemblent»

A Revoir

-

07 Décembre 2016 - 20h00

Concert

Quand j’écris mes chansons, j’ai l’impression d’appartenir à un pays imaginaire ou un genre de no-man’s land. Attiré tant par le folk britannique que par la musique africaine, sans oublier toutes les langues et les couleurs de la Méditerranée, les chansons sont pour moi des vaisseaux spatiaux aux multiples voix ou tout simplement des carnets de voyages.

Sur mes précédents albums, j’ai exploré la relation entre un songwriting anglophone et les rythmes africains. Sur « I dreamed an island », je poursuis un travail en chanson et en texte, entamé depuis ces deux dernières années, inspiré de la danse étroite et intime qui se livre entre Occident et Orient.



Les tensions politiques actuelles qui se cristallisent autour des trois grandes religions monothéistes, ainsi que les discours négatifs véhiculés par les médias sur notre époque m’ont poussé à m’informer d’avantage sur l’histoire commune des peuples et des religions en Europe. J’ai d’abord été intrigué par la ville de Cordoue et la région du sud de l’Espagne qui fut nommée Al Andaluz au 8ème siècle par les Umayyades, originaires de Damas.



Fouillant plus près de mes propres racines (les Faccini seraient selon une théorie familiale, originaires de Fez au Maroc en passant par la Sicile) je me suis particulièrement intéressé à la culture arabo-normande, née de la conquête, par les Normands, de la Sicile à partir de 1061, et ce jusqu’aux environs de 1250. Cette civilisation, comme celle d’Al Andaluz en Espagne, a généré de nombreux échanges dans les domaines culturels et scientifiques, lesquels ont été rendus possibles grâce à la tolérance dont les Normands firent preuve envers la population hellénophone et les colons musulmans. Les Normands ont ainsi fait de la Sicile un carrefour entre les cultures latino-chrétienne, gréco-byzantine et arabo-islamique.



Décrite comme un âge d’or d’échanges culturels et scientifiques cette période fut, en Sicile, d’une richesse remarquable. Je me suis ainsi inspiré de ce moment de notre histoire pour créer des chansons contemporaines. L’album est néanmoins plus une œuvre de fiction, voire une utopie musicale, qu’un document pseudo-historique. L’histoire me permettant de trouver des sources d’inspiration originales dans les textes et  les compositions ainsi les choix d’instrumentation.



Je joue en concert depuis 2009 essentiellement en duo avec le batteur/percussionniste italien Simone Prattico. A nous deux, nous avons créé un style et une dynamique sur scène qui constituent les fondations des morceaux de ce nouvel album. Sur cette base rythmique de percussions et de guitares se posera en clin d’oeil à la riche histoire de la dynastie Arabo-Normande en Sicile, une série de couches instrumentales et vocales.



Une petite bande d’invités nous rejoindra sur l’album, notamment le violoniste Tunisien, Jasser Haj Youssef, le groupe, Canzoniere Grecanico Salentino, le multi-instrumentiste Loy Ehrlich et le contrebassiste Chris Wood, venant apporter – chacun à sa manière – leur touche à un album multi-langues, aux multiples couleurs : « I dreamed an island »

Cet évènement est terminé.

Inscrivez vous pour être alerté des prochains évènements.